Roulage de printemps : soleil, remises en route et échanges de nouvelles

Rubrique: Actus Commentaires: Pas de commentaire

Vendredi 22 mars, avec l’arrivée du printemps, la saison redémarre ! Onze « Spirit racers » sont au rendez-vous. Quelques barquettes et monoplaces sont aussi venues profiter du circuit et du soleil. Mathilde, la responsable a géré le tout avec son habituelle autorité souriante.

Ils sont tous là (ou presque), venus des régions parisienne, lyonnaise, clermontoise ! Sans oublier bien sûr les Bourguignons. Tradition bien établie désormais, le repas en commun propice aux échanges amicaux et souvent féconds. L’hiver est oublié, place aux projets, les nouvelles voitures sont de sortie. On planifie les prochains rendez-vous. Pour commencer, le salon rétro de Dijon, samedi 30 et dimanche 31 mars. Nous nous y retrouverons le samedi vers midi sur le stand du circuit de Pouilly où la monoplace Formula Spirit de Loisirs Créations sera exposée. C’est l’occasion aussi de découvrir le stand de l’AOC Beaune dont les rendez-vous mensuels au Bel-Air sont très prisés ; celui du Bourgogne Historique Cars où François Belorgey et Jean-Claude Frionnet présenteront la nouvelle version du tour de Bourgogne Historic ; sans oublier celui du Bourgogne Historique Racing (BHR) qui organise les désormais classiques montées historiques d’Urcy et Saint-Hélène.

À ce propos, voici les dernières infos. En effet, Hubert Pretin, son président, était venu nous rejoindre vendredi. Il confirme que, malgré des rumeurs persistantes, les montées historiques restent accessibles aux protos et monoplaces. Nous disposons désormais de tous les éléments pour relever le défi des dix racers Spirit à Urcy, le 25 et 26 mai. Sont prévus :

  • une expo le samedi sur un parking spécial Spirit Racer Club. Les racers y seront exposés. Seront au rendez-vous plusieurs racers CC21 la monoplace la plus économique du marché dont une qui part aux USA ! — les DB et Monomilles Panhard, les Racers à moteurs de motos et quelques formules et barquettes ;
  • un espace sera destiné aux répliques comme les Stratos, GT 40, Ferrari, etc. En prime, un des plus beaux plateaux de l’année.

On remettra ça à la montée de Saint-Hélène-les-Clouneaux (71) les 13 et 14 juillet. Il temps de vous engager, voir le site du BHR.

Rappelons aussi la montée de la Rochepot (21), réservée quant à elle aux voitures immatriculées (le retour se fait sur route ouverte), organisée par le JPA, le samedi 13 avril. Elle sera suivie d’un embouteillage à Arnay-le-Duc.

Retour en images sur notre première journée de roulage 2019.

 

Grand moment de convivialité, le casse- croute en commun.

 

C ‘est aussi  « l’apéroniverssaire' » de Claude et du Spirit Racer Club (cinq ans déjà), mais je ne sais plus dans quel ordre.

 

Saisi sur le vif :  Hubert,  tu nous réserve au moins dix places pour les racers du Spirit  à la montée d’Urcy, sinon je te fais boire l’apéroniverssaire du président’ !

 

Pierre Audry (pierre@audry.org), ancien pilote moto du Championnat du monde (au milieu en casquette) dédicacera son livre LABF, le 50 qui a fait trembler les usines au salon rétro de Dijon, le samedi 30 mars. À lire, c’est passionnant.

 

Mathilde, la responsable du circuit de l’Auxois, qui a su gérer avec sourire les sessions de roulage de tous ces gamins pas toujours bien disciplinés.

Nous avons partagé le circuit avec d’autres monoplaces et barquettes ainsi qu’une berline 106.

Barquette ARC, voiture magnifique à moteur Alfa, panne d’essence et petits soucis électriques, elle court bientôt à Albi.

 

 

Barquette moteur Honda.

 

Monoplace Taatus à moteur de moto 1300 Suzuki.

Les voitures du Spirit Racer.

 

Trois heures de route le matin autant le soir, Christian est venu régler la Campus, avec le sourire.

 

Christian a été agréablement surpris par le comportement de la Campus. À prévoir : un peu de réglages moteur et de passage des vitesses. Réalisé : un peu d’attaque et une légère tonte du gazon au bord du circuit.

 

La Formula Spirit de Loisirs Créations : un simple moteur d’AX 1100 de série, une boite de Deuche. Résultat, une fiabilité hors concours ! Claude (de mauvaise foi ?) prétend qu’il est toujours resté sur la piste !

 

 

Peut-être un petit problème de réglage de suspension arrière sur la Formula Spirit, ce qui expliquerait les figures « libres ».

 

Fidèle parmi les fidèles, Gerret est venu de loin avec la Tatuus.

 

La Toralba, la Batmobile du Spirit ! Là aussi, quelques problèmes de passages de vitesses, pas bien méchants. Serge va y remédier. Au programme, une montée historique en… Italie cet été, après Urcy et Sainte-Hélène.

 

 

 

La relève arrive chez Egel avec « la cousine ». Elle s’est bien débrouillée au volant de la Merlin Honda et nous a réalisé une marche arrière de démonstration avec le fourgon et la remorque.

 

 

 

Le capot avant ôté n’est pas la conséquence d’une faute de conduite, mais relève d’un peu de maintenance. « La cousine » n’a pas participé à l’entretien de l’espace vert autour du circuit, tout le monde ne peut en dire autant, n’est-ce pas les « Attila » du Spirit Racer ?

 

Les Stratos du Spirit Racer Club, oui vous avez bien lu, deux Stratos !

 

Celle de Pierre, à la finition exemplaire.

 

 

 

 

 

Des temps en dessous des 1′ 02 pour Joséphine et son pilote, pistard d’expérience. Je n’ai pas dit (très) vieux pilote.

 

Jean-Luc, aussi à l’origine du « Gravel Trophy » (voir en fin d’article) vire bien au large. Alors Jean-Luc, l’herbe te fait peur ?

 

Le beau Racer DH à moteur 500 Kawa GPZ.

 

 

Des problèmes de coupures moteur sur le Racer DH 500 Kawa de Daniel. Aidé par Claude, il cherche : alimentation d’essence ? Électricité ? Mauvais contact ? Carbus déréglés ? Ce n’était pas le jour des racers.

 

Profitons du capot enlevé du DH pour admirer la construction du châssis, soigneusement renforcé et allégé par perçage.

 

L’ERA de Charles.

 

 

Le Racer M 20, après son hivernage, un coup de démarreur et ça roule… Quatre tours et biellette de direction dessoudée. Là aussi un petit tour dans le gazon. Je confirme, ce n’était pas le jour des Racers…

 

Un texte de Jean-Luc écrit à la Castrol R, je le soupçonne d’en boire régulièrement.

Au terme de la longue délibération d’un jury hautement spécialisé, quoique dispersé dans le parc des coureurs et particulièrement indiscipliné, la première manche du « Gravel Trophy 2019 » revient à Christian, alias le Loup blanc. Il a été remis par le Duc d’Uchey en personne. Christian a reçu un bouquet de fleurs des champs qui, selon quelques « ont dit », pourrait, au terme d’une longue infusion surprendre par des résultats stupéfiants et lui permettre d’être plus spectaculaire encore sur la piste de Pouilly et sur son environnement herbeux, au volant de sa petite Campus nouvellement acquise. On se lève et on crie « bravo » au Loup blanc ! On se lève, que j’ai dit, alors !

 

 

Guy nominé.

 

Prix sur le vif.

Le M 20, bras de direction dessoudé, broute l’herbe

 

Charles et l’ERA de F. Ford au freinage, après le panneau trop tard.

 

Encore un petit effort, et Claude concourra pour le « Gravel Trophy » !

Photos d’Alain, Jean-Luc et Guy.

Nous pensons déjà aux prochains roulages, en avril peut-être le vendredi 26, à confirmer.

PS : un roulage intéressant à Pouilly, le dimanche 7 avril avec Mécapassion.    

 

Répondre

Vous pouvez utiliser: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.