Rubrique Monoplaces

MEP de Maurice Émile Pezoux : des moteurs différents, mais toujours fine et racée

Rubrique: Les RacerMEPMonoplaces Commentaires: Pas de commentaire

Au début des années soixante, l’idée d’une formule nationale d’initiation au sport automobile est dans l’air, il faut une monoplace pour tous, Maurice Émile Pezoux propose une solution basée sur des moteurs Citroën d’abord 2 cv,  puis Panhard, un essai avec le moteur 1200 NSU avant de trouver son moteur définitif avec la GS.

Lire la suite

Les monoplaces à moteur transversal

Rubrique: Monoplaces Commentaires: Pas de commentaire

La quasi-totalité des monoplaces de course actuelles est à moteur arrière en long, mais quelques constructeurs ont préféré mettre le moteur en travers.

Lire la suite

Peugeot GP1914 : l’invincible !

Rubrique: Les années follesLes RacerMonoplaces Commentaires: Pas de commentaire

Double arbre à cames en tête commandé par couple conique, culasse hémisphérique, distribution desmodromique, vilebrequin sur roulements, carter sec : description classique d’un moteur de compétition moderne ? Eh bien non, c’est celle d’un moteur construit en 1912 !

Lire la suite

Ferguson: de la cour de ferme aux pistes de F1

Rubrique: Les RacerMonoplaces Commentaires: Pas de commentaire

Ferguson ? Mon voisin connaît bien, il possède encore un vieux tracteur de la marque, un « P’tit gris », pour les « bricolages » dans sa ferme, mais de là à courir en F1 !

Lire la suite

Exemples de châssis tubulaires de monoplaces : pour construire sur de bonnes bases

Rubrique: MonoplacesPlans et dessins Commentaires: Pas de commentaire

Comment construire un châssis de monoplace, soit de Formule V, de Racer ou de monoplace formule libre ? Voici pour vous un florilège de châssis tubulaires de construction assez simple, à l’ancienne, source d’inspiration pour se fabriquer une monoplace de puissance raisonnable. Mais n’omettez pas d’aller jeter un œil sur les livres traitant du sujet.

Lire la suite

Austin GP : mini, mais véloce

Rubrique: Formule 750 et ClubmanMonoplaces Commentaires: Pas de commentaire

Avant la Première Guerre mondiale, Austin construisait de grosses voitures, mais l’introduction de l’« Horsepower Tax » en 1921 (taxe de roulage proportionnelle à la puissance du véhicule), change le marché. La marque connaît alors de grosses difficultés financières. Devant le refus de son conseil d’administration de construire une petite voiture populaire, Sir Austin décide de prendre le projet à son compte. Et, en 1921, il engage un jeune dessinateur de 18 ans, Stanley Edge.

Lire la suite

Ferrari F 500 : invincible deux saisons durant

Rubrique: Monoplaces Commentaires: Pas de commentaire

À la fin 1951, Alfa Roméo, titre de Champion du Monde en poche, se retire de la compétition de F1. La commission sportive internationale (CSI) qui craint d’aligner des plateaux trop pauvres ouvre le Championnat du Monde 1952/1953 aux monoplaces de F2. La réglementation prévoit des moteurs de 2000 cm3 maxi à admission atmosphérique ou 500 cc suralimentés.

Lire la suite

Delage GP 1927 : dix ans de règne sur les circuits

Rubrique: Les années follesMonoplaces Commentaires: Pas de commentaire

Une des plus belles voiture de course de son époque ! Animée par un extraordinaire moteur 8 cylindres en ligne, elle a dominé pendant une décennie les circuits mondiaux.

Lire la suite

Maserati 250 F : il più bella

Rubrique: Monoplaces Commentaires: Pas de commentaire

La Maserati 250 F est l’une des monoplaces qui marqua la F 1 des années cinquante. Juan-Manuel Fangio remporta le Championnat du monde en 1957 à son volant et, comme elle était commercialisée, de nombreux pilotes indépendants qui l’achetèrent obtinrent d’excellents résultats.

Lire la suite

Tecno… parade !

Rubrique: Monoplaces Commentaires: Pas de commentaire

En 1961, les frères Luciano et Gianfranco Pederzani, fabricants de pompes hydrauliques dans une usine ultra moderne à Bologne en Italie, à côté de celle de Ducati, construisent des karts « les Tecnokart ». Rompant avec les pratiques de l’époque, ils installent le moteur sur le côté et non pas à l’arrière du châssis. Surnommés « Sidewinder », ces karts sont fabriqués à environ 1000 exemplaires par an et remportent quatre titres de champion du monde.

Lire la suite