Side-cars pour tous les goûts à Lurcy-Lévy

Rubrique: Deux et trois roues Commentaires: Un commentaire

L’association « La main au panier » a réuni une bonne centaine d’équipages pour sa traditionnelle journée d’essais sur le circuit de Lurcy-Lévy.

Plusieurs catégories de side, modernes ou vintage, à grandes roues, à petites roues, bassets avec le pilote agenouillé, châssis court ou long, sortie du passager en avant ou en arrière de la roue du side. La répartition dans les différentes séries s’effectue en fonction des performances. Tout se passe dans la bonne humeur.

Une trentaine de photos pour vous.

 

Sur cette photo, au fond une BMW ancienne côtoie des bassets.

 

Le side-car, c’est une ambiance extraordinaire, on y vient en famille.

 

 

Ces essais m’ont fourni l’occasion de rencontrer Gilles et son BMW grandes roues « vintage ». Après la construction de plusieurs sides, il envisage celle d’un Racer 500 réplica à… quatre roues et moteur de Suzuki DR. Nous suivrons le projet.

 

BMW est toujours aussi présent dans le monde du side-car, un moteur bien préparé frôle les 10 000 t/min ! Un portefeuille bien garni est également indispensable !

 

 

 

Pas de suspension pour la roue du side.

 

 

 

 

Beaucoup de quatre cylindres japonais, Yam, Honda, Suzuki, depuis le « stock » jusqu’aux super préparations. Le pilote est à genoux, le ventre appuyé sur le moteur.

 

Les réservoirs d’essence sont fixés sur le plancher, l’alimentation se fait par pompe électrique avec, parfois, une boite tampon pour réguler l’alimentation.

 

Un châssis de side, c’est le minimum, fourche avant système Earles et bras monoamortisseur arrière, roues de 13 pouces.

 

Autre catégorie, le moteur est derrière le pilote, le passager est installé en arrière du panier.

 

Châssis en caisson d’aluminium riveté, le passager est recroquevillé en arrière.

 

Suspension avant et direction, pas facile de faire plus compliqué !

 

 

Le pilote nous explique le pédalier de frein au pied gauche avec répartiteur avant arrière, notez la fabrication du réservoir, une belle pièce d’aluminium.

 

Super profilés à moteur arrière, des fusées.

 

Le logement du pilote, installé à genoux.

 

 

 

 

 

Quelques deux-temps sur la base du Yamaha RDLC, beaucoup de préparation et de mécanique.

 

 

 

Ducati V twin, l’aspiration des carbus et celle du pilote sont très… voisines !

 

« La passagère à l’entonnoir », pour ce magnifique attelage Norton mono.

 

Classique gros mono, grandes roues vintage, superbe.

 

 

 

Le side, arme absolue pour la drague ?

 

Je trouve qu’il y a beaucoup de points communs avec les roulages du Spirit Racer, même convivialité, même ambiance, même entraide, ce sont les rois de la « bidouille ». Un roulage en commun un jour ? Pourquoi pas… avec de baptêmes de passager (re)  ???? Qu’en pensent les pilotes de roulages Spirit Racer ?

Le site du circuit de Lurcy et celui de la main au panier.

 

 

Une réponse à Side-cars pour tous les goûts à Lurcy-Lévy

  • jm  dit:

    Alors tu as vue mon pote gilles,sur que si il attaque la construction d’un racer 500,ça va le faire,il m’a téléphoné hier soir pour me demander si j’étais partant pour construire un racer,j’étudie l’affaire.

    PS:j’ai été son passager quelque temps sur plusieurs de ses constructions.

    il est beau son side.

Répondre

Vous pouvez utiliser: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.