Cusson ARPA, formule France de 1968

Rubrique: Les RacerMonoplaces Commentaires: Pas de commentaire

Charles Cusson, ingénieur Arts et Métiers, construit une berlinette à moteur Renault, l’Atla en 1957,  puis deux coupés à moteur Peugeot 403 et 404, il modifie aussi un moteur de 403 Peugeot culbuté en double arbres à cames inspiré du double arbres Alfa. En 1967, en compagnie de M. Fontaine ingénieur à Nord Aviation puis de G. Cotteret venus le rejoindre, ils décident de construire une monoplace de Formule France à moteur R8 Gordini, la voiture est dessinée puis construite dans les locaux de l’ ARPA, spécialisé dans la réparation plastique.

L’empattement est de 2,18m et les voies de 1,42(av) et 1,38 (arr.)  la coque mesure 65 cm de large,  la construction est originale, sur un bâti tubulaire de 50x30x2 mm formant les 4 couples transversaux et servant du support aux suspensions. Une coque en mousse expansée, le Klegécel de 15 mm d’épaisseur, est prise en sandwich entre deux  couches de tissus de verre (densité 100kg/m3 ) puis collée au bâti tubulaire, formant une vraie monocoque, refermée  sur le dessus et se terminant niveau de la boite de vitesses. Contrairement à L’Élina, dessinée par Hubert pour Beltoise (voir Sujet Élina), il n’y a pas de tubes qui relient les couples entre eux, ceux ci ne servent que de support de suspension et de l’ensemble moteur/boite.

La coque en Klegecel  pèse 38 kg auxquels s’ajoute 28 kg de tubes.

Les suspensions, au dessin classique pour une monoplace, sont articulées sur des silent-blocs, par la suite des rotules Unibal seront montées, elles permettent des réglages plus précis.

Comme sur toutes les Formules France, les pneus sont de Michelin XAS de 155×13 à l’avant et 175×13 arrière, les freins sont d’origine Simca tout comme les jantes.

Les porte-moyeux arrière sont en mécano soudure et les avants sont des Simca 1500, la crémaillère provient d’une Renault R8, la R 16 fournit sa tringlerie de boite de vitesses et son radiateur.

 

FILTRE   cusson construct 2

Premiers tours de roues sur une route tranquille.

 

Sont construits 12 châssis monocoque  »Klegecel » et un en aluminium rivetée. D’aprés Ch. Cusson lui-même, il n’y a pas de différence de rigidité entre les deux types de fabrication .

Les monoplaces évolueront avec un nouveau capot avant, les premiers proviennent de chez Matra, différentes versions de saute-vent , coques plus courtes qui se terminent à l’aplomb du moteur, un treillis tubulaire supporte la suspension arrière ainsi que le moteur/boite.

FILTRE  arpa

FILTRE  arpa_f10

 

FILTRE  cusson construct.jpg  1

FILTRE  Copie de cusson construct

Les premières coques se terminaient au niveau de la boite de vitesses.

 

FILTRE Cusoon

 

FILTRE Cusson crash test

Test crash bien involontaire, malgré le choc important la coque à bien résisté et le pilote s’en sort indemne.

 

FILTRE   cusson11

Version à capot plus aérodynamique et coque plus courte.

 

Sources : Champion du 15 avril 1969 – Constructeurs sans patentes de D Pascal, Autodrome éditions – Internet

Répondre

Vous pouvez utiliser: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>