La monoplace Marcadier Aral : simple, légère, logique

Rubrique: Les RacerMonoplaces Commentaires: Pas de commentaire

Après sa barquette FM, A. Marcadier construit une monoplace :  l’Aral.


La base est toujours la Renault R 8, lancée en 1962 pour succéder à la Dauphine, c’est la voiture populaire par excellence, abordable, de mécanique simple et fiable. Comme elle a tendance à se mettre facilement sur le toit, on en trouve plein les casses !

FILTRE  ARAL_1966_Sport-Auto_Beltoise

Le regretté J.-P. Beltoise avait essayé la Marcadier pour le magazine Champion.

Caractéristiques du moteur R 8 :  956 cc  65×72 mm,  5 paliers, bloc fonte culasse alu, comp 8.8,  carburateur Solex  32 , 48cv/ 5200trmn, en version comp 9.5 monté dans les berlinettes Alpine  A 11/956  51 cv/5600 trmn.  Le moteur Cléon continuera sa carrière très longtemps sur les Estafettes,  R 5… jusqu’aux premières Twingo.  Des gonflages existent Condrillier, Ferry, Autobleu. Si la R8 fournit son ensemble moteur-boîte, les suspensions ne sont plus celles de la berline, mais des éléments tubulaires au dessin typé course. Les fusées avant, les disques et étriers de freins ainsi que les disques arrière (la R8 est la première berline de série équipée de quatre freins à disques) proviennent de la berline Renault.

Empattement 2.26 m, voie 1.36m,  pneus de 135×13 avant et 165×13 arrière,  pour un poids de 330 kg seulement.

Essayée par J Rosinski du magazine Sport Auto, elle abat le 400 m en 16 »4/10 et le km départ arrêté en 31 » 2/10. Sans la mécanique, elle coûte  6900 fr, c’est à peu près le prix d’une R8 neuve.

 

FILTRE  ARAL_1966_sport-auto_chassis

Très fine, l’Aral mesure à peine 60 cm de large, la circulation d’au du radiateur d’origine 4 L  passe dans les tubes de châssis, gain de poids et si un tube se fissure… on voit la fuite !

 

Fidèle à sa technique, André construit un châssis au dessin simple en tubes brasés, une feuille d’alu rivetée constitue le plancher et les cotés . Les suspensions fabriquées en tubes sont articulées sur de simples silent bloc , un porte moyeux arrière en alliage léger est construit spécialement.

Quatre combinés ressorts-amortisseurs réglables, la boîte 4 vitesses Renault est retournée  »cul en l’air » et fixée sur le moteur par une entretoise ; le moteur reste d’origine, la commande de boîte, casse-tête bien connu des constructeurs de monoplaces à moteur central, est réalisée.

 

FILTRE  ARAL

Le pilote est installé en position très allongée, les roues de 13 pouces et une jolie carrosserie en polyester habille le  tout.

A. Marcadier pense et, d’autres avec lui, que cela peut devenir une bonne formule d’apprentis pilotes, mais la régie Renault et la fédération soutenues par des constructeurs de monoplaces plus sophistiquées, Grac et Pygmée préfèrent le R8 gordini et des voiture plus lourdes (420 kg)  la Formule France est née,  l’Aral ne peux  lutter, c’est l’escalade technique et économique le prix d’une voiture atteint les 20 000 fr.

 

FILTRE  ARAL fornie10

Une idée : les instruments sont positionnés loin du pilote évitant une fatigue des yeux.  Pas de tableau de bord, mais une petite structure en fer rond soutient les compteurs.

 

Pour courir en Formule France, certains équipent l’Aral du R 8 Gordini, mais il faut aussi l’alourdir ou redessiner un châssis aux tubes plus épais, la suspension montée sur Silent-bloc n’a pas la rigueur exigée. Apparaisse les équipes d’usine avec les voitures évoluant entre chaque course, les sponsors, les camions ateliers et  les VIP.  A. Marcadier, un peu écœuré, s’en  désintéresse.

FILTRE  ARAL fourni10

Par économie, le minimum de rotules Unibla et montage de silent-bloc, éléments de suspensions en tubes droits, radiateur de la 4 L,  simple, léger, logique, la signature d’A. Marcadier qui, non seulement concevait ses voitures, mais savait les créer de ses propres mains, le parfait autodidacte.

FILTRE    arr

le moyeu arrière en alliage léger, le flector en caoutchouc comme beaucoup de monoplace de l’époque, le disque de frein et son étrier en provenance de la R 8.

Beaucoup d’ Aral sont modifiées en formules libres et écument les courses de côtes et slaloms, avec toutes les mécaniques possibles.

FILTRE  ARAL   modifiée

 

FILTRE  ARALformule_france

Aral modifiée en Formule France, équipée du moteur R8 Gordini et des fameux pneus XAS.

 

FILTRE     f3_fou10

Une Aral modifiée en F 3, grosses roues pneus racing, suspensions sur Unibal.

 

FILTRE   renault 1100

Version formule libre à roues larges et échappements en orgue, on est loin des 4 en 1 sophistiqués.

On peut s’interroger : pourquoi la fédération n’ a-t-elle pas créé deux catégories ?  Une initiation, avec des monoplaces comme l’ Aral à la mécanique économique (c’est le principe la Formule Vee), bridée en préparation, pas de rotules Unibal, un maximum de pièces de série, le diamètre des soupapes et des carbus limitent déjà les préparations et une version plus pro, à mécanique Gordini .

La formule Vee, à mécanique de Coccinelle (on en reparlera), créée en 1962 sur ce principe de voiture simple existe et court toujours dans le monde entier… Et la formule Ford est devenue une légende du sport automobile .

Sources : forum autodiva – www.marcadier.com Marcadier, G. Gammand, éditions du palmier.

Répondre

Vous pouvez utiliser: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.