Worden F 750 : la course à l’anglaise

Rubrique: Formule 750 et Clubman Commentaires: Pas de commentaire

Conçue et construite en 1959 par Harry Worrall et Tony Densham (d’où Worden), puis Keith Dixon la Worden F 750 était destinée à la série Goodrace Trophy 750 courue en 1960. Elle la domina avec 11 victoires sur 13 courses. Entièrement révisée ou peut-être reconstruite, cette voiture continue de courir dans les épreuves historiques anglaises.

Le châssis provient d’une Austin 7 de 1931, l’essieu avant Austin, rigide d’origine, est coupé en deux en son milieu, puis articulé sur rotules, une technique utilisée aussi par Chapman sur ses premières Lotus. Les amortisseurs et ressorts sont réglables aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Le pont arrière est rigide.

Le moteur d’Austin 7 à soupapes latérales a été modifié, un arbre à cames spécial installé. Les soupapes sont agrandies, la culasse en alliage léger est une Coldbeck 14, équipée d’un vilebrequin Gordon Allen Eyro (design Martin Eyre) avec des bielles et des pistons de Renault 4 ! Une pompe à huile Stuart Turner et un filtre sont montés à l’avant du moteur.

Un nouveau circuit sous pression améliore le refroidissement du moteur, deux carbus SU de un pouce et 1/8, montés sur collecteur Janspeed et un échappement 4 en 1 participent aux améliorations. La boite de vitesses est une Janspeed à quatre rapports plus une marche arrière. L’embrayage est un AP fixé sur un volant moteur allégé. La carrosserie est en panneaux d’aluminium et de polyester simplement arrondis.

Les voitures de cette catégorie pèsent entre 300 et 350 kilos.

Photos

 

 

 

 

Carrosserie aux lignes simples fabriquée dans des panneaux juste cintrés, c’est une propulsion à moteur avant.

 

Les roues à rayons de 15 pouces sont les jantes d’origine de l’Austin 7.

 

Le moteur en position « centrale avant » se cache sous l’important bossage de capot, les deux carburateurs SU sont à l’air libre, sans filtre à air.

Tableau de bord minimum et renvoi de levier des vitesses, double circuit de freinage commandé par un palonnier réglable.

 

Le moteur est très reculé en position centrale avant, la suspension avant est du type oscillant articulée au centre du châssis. Elle utilise des combinés ressorts amortisseurs réglables.

 

 

 

Le châssis très… sommaire de l’Austin 7 sur lequel est fixé la légère carrosserie en aluminium, résultat environ 300 kg.

 

Répondre

Vous pouvez utiliser: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>