Roulage du 28 mai : première partie, le paddock

Rubrique: Actus Commentaires: Pas de commentaire

Comme le veut la tradition, nous roulons les derniers vendredis du mois sur le circuit de l’Auxois-Sud ; cette fois, le 28 mai. Météo transfigurée, après la pluie, le vent des jours précédents le soleil nous accueille, shorts et pantacourts sont sortis de la naphtaline. Il y a plus de poils que de tissu sur le paddock !

Un beau plateau d’habitués, mais aussi de nouveaux visages ; une dizaine de motos et une vingtaine de voitures. Les roulages commencent dès 9 heures, seule la pause (obligatoire) du déjeuner coupe la journée. Les derniers quittent la piste à plus de 17 heures, heureux, fatigués, bronzés, bon chez certains, c’est plutôt écrevisse, mais bon !

 Les motos

On fait le tour du paddock pour découvrir ses pépites : Ducatti, Yamaha, Honda, Replica, Kawa, sidecar.

 

 

Belle et rare Rickman et son magnifique cadre chromé.

 

 

Patrick, un habitué et son unique DR (reportage dans Spirit).

 

 

 

Rare et belle Ducati Super Mono

 

Un sidecar et une Alpine le même jour !

 

Magnifique reconstruction, il a reconstruit le side BMW avec lequel son père a couru. Sept ans de travail et un équipage sympa. Un reportage est prévu sur cette belle aventure, l’occasion de tout savoir et plus sur les sidecars de course.

 

Chaque détail est soigné, Good Job, comme on dit outre-Manche.

 

Le panorama du singe, quand il n’a pas le nez dans le carburateur à droite, il frôle le bitume à gauche et… il y en a qui aiment !

 

Incroyable, une 125 à compresseur ! Le mariage d’une 125 Honda et d’un compresseur volumétrique de scooter 50 Peugeot. Vue sur le carter de courroie d’entrainement du compresseur ; on espère bien le revoir pour en savoir plus.

 

 

Belle brochette de « réplica ».

 

Un pilote a déjà pris son pied !

Du côté des quatre roues

Le team Egel est malheureusement absent, mais Patrick 2, le team manager que toutes les grandes équipes voudraient embaucher est là, avec son sourire et sa gouaille. Et pour vous, mesdames, la révélation du siècle, un monument classé au patrimoine mondial de l’Érotisme, une partie d’anatomie, à déguster sans modération.

 

 

Serge, l’homme aux mains d’or du Team Egel est venu. Il a ressorti sa barquette NSU, championne de slalom, construite à partir d’une plateforme et habillée d’une carrosserie maison.

 

 

Christophe est venu avec sa Martini et, en plus, il a invité d’autres copains en Martini à nous rejoindre.

 

 

Un autre absent, l’ami Christian ; le Vercingétorix du racer a cassé la boite de vitesses du Panpan. Pâquerettes et marguerites sont heureuses, elles ne périront pas, écrasées sous ses roues ! Pascal, autre habitué est bloqué par ses obligations professionnelles n’est pas là. Frustrés et prêts à prendre leur revanche, ils seront présents au prochain roulage le 25 juin.

 

 

Alpine, belle et efficace.

 

Presque à la levée du jour, les « Pappys Racer » sont présents.

 

Une Belle GRAC, à la finition impeccable.

 

 

 

Pour Jean-Pierre, après un réglage soigné de l’injection et du boitier de commande, le gros V 8 est prêt.

 

 

Notre Gerret, toujours disponible et prêt à partager son énorme expérience (il a bien connu Nicky Lauda).

GRAC CESCA de Jean-Paul, un formidable travail de reconstruction, tout est revu, fignolé, un bijou.

 

Non, il n’est pas en panne, mais l’attache du câble de chargement est vraiment très basse.

 

 

 

 

Hubert, du BHR, organisateur de la montée d’Urcy le 15 août (le Spirit y sera), fin connaisseur est venu avec Denis admirer la GRAC.

 

Deux raretés aussi belles l’une que l’autre la barquette GRAC de Jean-Paul et la formule Junior Wainer de Denis.

 

 

AILEF, unique exemplaire : elle à fait craquer Jean-Luc qui a retrempé sa plume dans l’encrier de sa jeunesse

« AILEF 390 Formule Renault

Parmi les nombreuses et belles monoplaces présentes vendredi à Pouilly, voici une rarissime AILEF. Je ne connaissais pas. J’ai seulement retrouvé sur la toile une telle voiture à vendre et vendue sur le site Classic racing annonces
“Vends très belle AILEF 390 Formule Renault de 1990.”
Cette monoplace est en très bon état, construite par Lionel Favier et Daniel Rigolet en 1990.
Dans son état d’origine, ce qui est exceptionnel, elle n’a pas été repeinte ni modifiée, elle arbore sa décoration d’origine de 1990 du Championnat B.
Il s’agit d’une très belle construction rationnelle et solide, toute la carrosserie se démonte en deux minutes et le baquet est très confortable.
Ainsi que, par ailleurs, cette description de l’entreprise :
Elle est née dans la région grenobloise en 1989 de la rencontre de Daniel Rigolet et d’entrepreneurs passionnés d’automobile et de technique.
Le premier, ancien ingénieur de la société Politecnic, avec à son actif plusieurs titres de champion de France de rallycross (avec Jean-Pierre Beltoise, Max Mamers), est porteur d’un projet, déjà bien avancé sur le papier, d’AX quatre roues motrices à moteur ROC 2,5 l, destinée au trophée Andros naissant.
Les autres regardent avec intérêt le championnat de formule Renault dont la récente modification du règlement (châssis tubulaire notamment) rééquilibre les chances tout en offrant un support jeune, dynamique et abordable financièrement pour promouvoir l’image de leurs entreprises. Les deux projets seront réalisés.
L’AX sera engagée avec succès plusieurs saisons au trophée Andros par la structure de Denis Marcel. À son volant se succéderont, Denis Marcel, l’instigateur du projet et des pilotes de renom tels : Jean-Pierre Beltoise, Jean-Pierre Jarier, Jérôme Policand et autre Bertrand Balas…
La AILEF 390, monoplace de formule Renault est achevée en août 1990 et débute en course à Lédenon. Pilotée par David Gavignaud, elle démontre vite un très gros potentiel, confirmé par Olivier Panis qui la teste longuement sur le circuit Paul Ricard sous le regard expert de Gérard Camilli. Faute de budget, elle ne pourra confirmer. »

 

 

 

 

 

L’autre passion de Gilbert… les Vélosolex.

 

Moteur refait sur la Martini, le rodage peut commencer.

Les voitures des copains spectateurs

 

François a laissé sa Seven au garage il est venu en touriste avec une belle Mini, il sera présent à l’âge d’Or sur le stand Virus pour dédicacer son livre de souvenirs.

 

Belle Westfield.

Pause apéro/repas

 

C ‘est l’heure du lave-glace apéro traditionnel spécial Catherine.

 

Claude et Catherine en profitent pour parler de l’Âge d’Or à Dijon-Prenois le week-end des 4, 5 et 6 juin. Le Spirit y aura un stand dans l’espace Club (le 17) pour les sept ans du club (l’âge de raison ?). Nous exposerons les premiers racers : CC 21, 500 DH et M 20 ainsi que GT 40, Stratos, Jaguar, Lotus, Ford, etc. l’occasion de se rencontrer.

 

Cécile du club MP 21 (ils seront à l’espace 22), et Catherine vérifient les infos de l’Âge d’Or. C’est assez flou vaccin ou test ? Et dernières infos, OK pour les complètement vaccinés (certificat) ou les possesseurs d’un test négatif de moins de 72 heures.

 

L’esprit motard : convivialité, partage, ambiance c’est le credo du Spirit Racer Club.

 

Nous avons découvert la recette pour pouvoir sereinement être passager de sidecar.

 

Sous ce bob collector et derrière le sifflet d’or (réglé en sourdine) Jean-Philippe, chef d’orchestre. Assisté par Emma, il organise, contrôle, gère. Efficace et souriant, le Jean-Phi ! Merci aussi à Gérard et Cécile de la brasserie du circuit, 35 repas prévus, 53 servis ! Il va falloir se discipliner un peu pour les inscriptions du 25 juin. En plus, le désorganisateur (moi) s’est trompé dans les horaires !

 

 

C’est bientôt le moment de rouler et de se faire plaisir pour Denis et sa magnifique formule Junior ex-Mezzario, on aperçoit la dédicace sur le capot arrière.

 

Daniel s’équipe, cagoule et caleçon blindé ? Comme au temps où il était passager de sidecar.

 

Les deux frangins en 1983 , Alain qui nous fait de belles photos et Daniel qui fait de beaux racers

 

 

Jean-François est fin prêt dans sa belle Catherham.

 

Pappy Racer est content, sa monoplace marche bien et les copains sont là… faudrait impérativement aller chez le coiffeur !

 

Belle photo d’ambiance, merci Jean-Luc.

 

La 924, ancienne voiture de Rebecca Jackson, présentatrice de TV anglaise.

 

Serge, l’homme aux doigts d’or et à la godasse de plomb et sa barquette NSU.

 

Daniel et sa Seven spécial à moteur 1600 XU.

 

En piste.

 

Lâcher de fauves !

Merci pour les photos et leur présence : Alain Photos, Ducou 21, Jean-Luc Audry.

Bientôt la suite de ce reportage  : en piste !

Prochain rendez-vous :

  •  l’Âge d’Or, le Spirit y a son espace du vendredi 4 au dimanche 6 juin (stand 17) nos amis de Mécapassion seront au stand 22, venez nous rejoindre. 
  • Roulage des vendredis du Spirit Racer Club, le 25 juin sur le circuit de l’Auxois-Sud à Pouilly. Si vous aimez la convivialité, les autos et motos historiques, les constructeurs sans patente, venez nous rejoindre, n’oubliez pas de vous inscrire.

Répondre

Vous pouvez utiliser: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.