succés pour la 15 eme montée historique des S de Treffort du 2 juillet

les impressions de notre pilote baroudeur Fr Belorgey

Dimanche dernier, 150 voitures à caractère sportif et historique étaient engagées aux fameux S de Tréffort dans l’Ain.

Dix motos de compétition des années soixante-dix et quelques « drifteurs » sur des BMW de 300 CV complétaient le plateau.

Deux mille spectateurs chaleureux sur les bords des trois kilomètres de cette mythique course de côte abondent le tableau de cette belle journée.

Y participaient quatre pilotes du Team 49 : Gérard Rousselet, le Sédéloncien sur une Simca Rallye 3, état concours ; Claude David, le Longvicien sur sa BMW 1800 accompagné de son fidèle mécanicien Enzo ; Jean Claude Rouffet, Autunois et saabiste sur la légendaire 96 et moi-même, sur Catheram.

J’adore le parcours rapide sur le dessus et ma légère petite Anglaise me fait frémir entre le rocher et le ravin.

Anecdote

À la dernière montée, un organisateur me demande de me rendre sur le perron de la mairie.

Madame la maire m’y remet la médaille de la ville et un joli panier gourmand.

Pourquoi ?

En 1968, lors de la première course de côte des S de Treffort, remportée par Pierre Maublanc sur Abarth, je pilotais ma petite Ford Anglia.

Cinquante-cinq ans plus tard, je suis probablement le seul « survivant » à tenir encore le volant.

Si loin…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est la fête au village, tous jouent le jeux, habitants commerçants municipalité

 

 

 

 

On peut regretter le peu de monoplaces et barquettes, se dirige t on vers un déclin des montées avec l’absence des vrais voitures de courses remplacés par les voitures de parking de supermarché ?