Les racers du Spirit Racer Club : tour d’horizon

Rubrique: Actus Commentaires: Pas de commentaire

Présentation des racers construits, modifiés et pilotés par les membres du Spirit Racer Club depuis sa création, il y a trois ans.

La création du Spirit Racer Club est le résultat d’une conversation sur le circuit de Pouilly entre Claude et Guy. Le sujet ? Se construire un petit Racer et créer un club de copains.

 

 

La CC 21 — Loisirs Créations

L’idée de base ? Utiliser des éléments de la 2 CV. Il n’existe pas plus économique, les pièces sont courantes et les performances seront proches d’un vrai racer 500 DB qui, à l’époque, développait 35 CV, comme une simple 2 CV de maintenant.

Claude dessine un châssis facile à construire. Il est constitué de deux tubes principaux de 40 x40 x 2. La carrosserie, en polyester, est tirée d’un vrai racer 500 (merci, M. Jagnaut pour le prêt des moules). Toute la partie mécanique, y compris les trains roulant, sont d’origine 2 CV 602 cc. La suspension avant est à triangles superposés fixés sur les moyeux de la Deuche. La direction à crémaillère est d’origine Fiat, le train arrière respecte le principe des dB et garde les freins de la Citroën.

Bien sûr c’est une traction avant, son faible poids (270 kg), son empattement ultra court (1,90 m) lui confère une excellente maniabilité. La tenue de route est excellente, la conduite est facile, ne génère aucun stress, c’est à la portée de tous les pilotes. Le CC 21 se confirme être une bonne idée pour quelqu’un qui veut commencer une construction simple sans « se prendre le chou ».

Il est accepté sans problème par les organisateurs de démonstrations en circuits et côte. Ces derniers raffolent de ces insectes hors du commun. Courant 2018, une ou deux petites sœurs rejoindront le nid.
À noter : Loisirs Créations propose un kit carrosserie complet ainsi qu’un châssis de base avec les triangles avant.

Évolutions possibles : montage du moteur 652 cc, un peu plus puissant ; les possibilités de préparation sont nombreuses, 50 CV sont possibles. C’est la mécanique utilisée par certains anciens cross-cars. Pour les mécaniciens doués, il y a la possibilité d’adapter un petit compresseur volumétrique (Aisin – $300), d’adapter un arbre à cames, deux carbus… un moteur de moto BMW bicylindre.

 

 

 

La Formula Spirit — Loisirs Créations

L’adaptation d’un moteur d’AX 1100 et d’une boite de 2 CV, installés dans un ancien châssis de Formule Ford, c’est le pari réussi de Loisirs Créations. Les suspensions triangulées sont fixées sur des moyeux de Clio et de Golf. La carrosserie est celle d’une Formule Ford remise en état. Résultat 350 kg et 60 CV et que du plaisir !

 

 

 

Barquette FDA 

Barquette à moteur Renault 1600, châssis tubulaire et carrosserie poly : après une remise en état d’un moteur bien fatigué, le réglage précis du passage des vitesses et quelques séances de réglage à Pouilly, elle est partie en vacances sur la côte Atlantique.

 

 

Dutton

Dans l’esprit des Lotus Seven, la Dutton est capable de bonnes prestations sur circuit, malgré une suspension arrière primaire, à ressorts à lames.

 

Moss

Un kit anglais remis en état et posé sur un châssis de Triumph, un bon six cylindres deux litres propulse le tout dans le monde du rêve. De belles roues à rayons et un gros succès de curiosité, la décoration est signée de l’incroyable Jean Do.

 

 

 

 

GT 40

Nous en rêvions, Loisirs Créations la faite ! Pour les puristes, c’est une KVA, reconnue dans le monde très fermé de la réplique des GT 40. Ell est poussée par un V8 Rover préparé en trois litres à carbu quatre corps, boite Renault UN 1. La finition est extraordinaire.

 

 

 

Pontiac Fiero

Bien rare chez nous, ce coupé américain, deux portes à moteur V6 central arrière ! Son gabarit se prête aux rallyes. Une participation au rallye Autun La Chataigne en catégorie Légende, a permis de tester de l’intérieur. Dommage une courroie de pompe à eau a rendu l’âme en plein Morvan.

Pour 2018, une Lancia destinée aux rallyes VH est en préparation. Bien d’autres choses mijotent du côté de Saulx-le-Duc.

 

La formula de Guillaume

Moteur AX/boite 2 CV, porte-moyeux Clio et Golf, c’est la recette du Formula Spirit. Le châssis tubulaire est construit sur la base de plans anglais. Une première carrosserie qui sera remplacée pour 2018. C’est l’œuvre de Guillaume qui avait déjà construit une « méchante » Seven, on a hâte de la revoir cette année.

 

 

 

Le Racer M 20 de Guyecar

Là, c’est plus l’inspiration des Racers 500 à moteur de moto tels les Cooper des années cinquante. Un moteur monocylindre de 600 Ténéré est choisi, sa puissance, 45 CV, correspond à celle du moteur Manx de la grande époque des Racers 500. Il est installé en position centrale arrière. Construction tubulaire, carrosserie en feuille d’alu et polyester, suspensions à triangles et roues de 15 pouces étroites, pour rester dans l’esprit de l’époque, environ 280 kg et une fiabilité à toute épreuve (merci le moteur Yam).

La construction de ce racer a impulsé l’écriture et l’édition d’un carnet d’atelier. Il permet de construire un petit frère ou un cousin inspiré du M 20.

 

Un nouveau racer en 2018 ?

Prévu pour 2018, un racer différent, son « papa » aime bien les voitures insolites ! Très inspiré des Clubman anglais et autre Mallock, moteur de moto à l’avant, propulsion à pont arrière rigide, essieu avant rigide, châssis tubulaire, cette monoplace carrosserie minimale disposera de 80 à 100 CV à 12 000 t/min. Son poids ? Peut-être moins de 350 kg ! Va savoir ? On en reparlera.

Racer DH

Entièrement conçu et construit par Daniel H., qui a une grande expérience des constructions hors normes : monoplaces, sidecar basset, hot rods, Harley, etc. La base mécanique est le bicylindre Kawa 500 GPZ environ 50 CV à 10 000 t/min. Les trans roulants sont du Fiat, y compris les ressorts à lames comme à l’époque. Sa transmission par chaîne utilise un différentiel maison made in DH.

Sa carrosserie est en panneaux d’alu et un peu de poly pour le nez et l’arrière. Preuve qu’avec du goût, une cisaille à main et des rivets pop, on peut faire du beau ! Pour 2018, une évolution du train avant est prévue.

 

 

La GT 26 de « GIPA »

Une réplique en réduction de la GT 40, propulsée par un moteur de 2 CV en central arrière, le tout installé dans un châssis tubulaire habillé d’une carrosserie en poly. « Gipa » a tout fait lui-même, depuis les plans à l’échelle en prenant comme base le diamètre des roues, jusqu’à la révision de la boite de vitesses.

 

 

 

La Formule V de Jérôme.

Là aussi entièrement conçue par Jérôme, grand amateur de Cox. Un beau châssis tubulaire, une carrosserie de récupération et un formidable moteur 1800cc regorgeant de chevaux. Jérôme doit avoir le record des têtes à queue ! Pour se lancer un autre projet, Jérôme s’en est séparé. Dommage pour le spectacle, tant mieux pour le gazon du circuit !

 

 

Les Formules V de Marc P.

Une ancienne entièrement reconditionnée et une First nouvelle génération venue d’Irlande ! En 2017, Marc a roulé sur le fabuleux circuit de Spa. Après une petite baisse d’intérêt, les formules Vee revivent et se fédèrent au niveau européen, Marc est notre ambassadeur auprès d’eux.

Le Team Egel

La barquette Torralba

Sauvée par ce grand professionnel de la voiture ancienne qu’est Patrick Egel, la « Batmobile » a été construite dans l’Yonne par celui que l’on avait surnommé Jésus-Christ. Patrick a gardé la patine et respecté l’historique de cette très rare barquette à moteur Renault Gordini qui surprend les spectateurs de montées historiques.

 

 

 

 

La Formule Quantum

Une rareté, cette formule Saab Quantum à moteur deux temps trois cylindres, fumant, pétaradant, pilotée par le toujours souriant Christophe.

 

 

 

 

Formule France

On va revoir cette formule France après une petite révision, pour Christophe une participation à Montlhéry en 2018 est prévue.

Barquette Merlin

Emmenée avec enthousiasme par Alain, son jeune pilote qui est capable d’enchaîner une matinée de kart et un après-midi non-stop de barquette sur le circuit de Pouilly, c’est beau la jeunesse ! Elle est équipée d’un puissant moteur Honda deux litres et d’une boite HW.

 

 

La barquette NSU de Martin

Barquette construite il y a longtemps sur la base d’une plateforme de NSU TT à moteur transversal arrière, remise en état par son concepteur, qui a aussi son actif pas une monoplace Campus à moteur GS à compresseur. Là aussi, de beaux projets à découvrir cette année.

 

 

La Martini de Sébastien

Beau montage du Toyota deux litres, tout est fignolé, réglé aux petits oignons, résultat une fiabilité à 100 % !

 

 

La belle collection de Charles

Une rare et belle Formule Ford ERA, une Hillman Imp, la MG  V8, et la berlinette Hommel, je crois que j’en oublie… oui il y a aussi une Subaru… L’embarras du choix pour cet amateur des belles mécaniques.

 

 

 

Formule Ford Tattus de Gerret

Son discret pilote a une grande expérience de la conduite, c’est toujours un plaisir de le rencontrer et… d’essayer de le suivre ! Il roule vite et précis notre ami.

 

 

Monomille DB de Raymond Jagnaut

Notre « papy DB », bien connu de tous, il a construit une cinquantaine de Racer DB Panhard, pratiquement tous les DB Monomilles qui roulent lui sont passés dans les mains. C’est grâce à sa gentillesse que Loisirs Créations a reconstruit des moules de carrosserie à l’identique.

 

 

Monomille DB de Pascal

Premiers tours de roues et mises au point en cours pour le Monomille bleu l’année dernière. Rendez-vous en 2018 pour peaufiner les réglages. Eh oui, la mécanique Panhard recèle des subtilités pas toujours évidentes à cerner !

 

 

 Les Monomille DB de Christian

Entièrement construits par Christian et son frère, ces répliques fidèles des DB à moteurs Panhard prouvent qu’un Monomille bien réglé est aussi très rapide.

En 2018, trois au moins seront présents.

 

JD d’Éric

Depuis peu parmi nous, un moteur 1600 cc entièrement refait pour 2018. Et un mystère : comment installe-t-il sa grande carcasse dans une voiture aussi basse ?

 

 

 

 

MGB, ‘Joséphine de beaux harnais’!

Préparée avec amour et passion par notre Jean-Luc (dit the Burgond Stig) tout est modifié, moteur réalésé, carbu Weber et pipe d’admission, réglages précis de Christian, l’homme qui murmure aux carburateurs, échappement spécial, amortisseurs, allégement maximum. Jean-Luc part du principe suivant : « plus un perçage est gros, plus il est léger » ! Grand amateur de la scie cloche notre « freine tard » du Spirit Racer !

De beaux projets pour 2018 : Joséphine, munie de son passeport technique participera, comme en 2017, aux courses sur le circuit de Dijon-Prenois à la finale du Championnat de France de la montagne d’Urcy, ce toujours avec l’assistance inutile, mais enthousiaste de quelques « Spirit Racer men and Women » ! Peut-être aussi une magnifique course en Belgique… Osez, osez Joséphine, mais chut c’est encore secret !

 

 

La Caterham 1600 de Jean-François

Pas de bricolage, c’est de l’origine, un rêve de gosse qui se réalise, mais c’est aussi notre « mètre étalon ». Sur le circuit de Pouilly, il nous permet de comparer les différentes voitures.

 

La Lotus Seven de François

Il vient nous rejoindre sur « son » circuit de Pouilly ; tout le monde le connait, président de l’ASA Beaune, c’est l’organisateur du beau Tour de Bourgogne Classic qui en 2018 aura lieu les 12, 13 et 14 octobre.

 

 

La Mallock de Patrick

Une rare Mallock « Clubman » à l’anglaise, entièrement refaite, pas moins de 2000 rivets posés ! Un look extraordinaire, des sensations de conduite inoubliables pour l’enthousiaste Patrick et son complice…

 

 

 

Le club Mécapassion 21

Club de passionnés, une équipe a construit une Seven à moteur Pinto, sur la base d’un kit châssis/carrosserie Loisirs Créations. Une belle aventure de camaraderies, nous avons le plaisir de rouler ensemble lors de certains « roulages inorganisés » par le Spirit Club. Pour 2018, des projets 2018 sont en préparation. Ils organisent régulièrement des roulages à prix intéressant sur le circuit de Pouilly. Vous pouvez les suivre sur leur site.

 

 

Le circuit de Pouilly au pied du château de Châteauneuf, centre de la Bourgogne historique, touristique, gastronomique et… œnologique !

Photos d’ambiance

Casse-croûtes partagés entre Bourguignons, Lyonnais, Auvergnats, Jurassiens, Franciliens… Un grand moment : la dégustation du fameux « lave-glace Spirit Racer Club », une exclusivité mondiale préparée par Catherine, notre trésorière !

 

 

 

 

 

Lors de nos rencontres, discussions, coups de main, conseils sont à l’ordre du jour.

 

 

 

Si tous ces roulages se sont toujours passés dans une bonne ambiance, c’est aussi grâce à l’accueil efficace et décontracté de l’équipe du circuit. Que Mathilde et Nicolas en soient chaleureusement remerciés. N’oublions pas notre photographe de charme Charlène ; les copains Jérôme, Jean, Jean-Marc, Marc, et bien d’autres encore !

 

Mathilde, une main de fer dans un gant de velours.

 

Test sono… décontractée, attention en 2018 ce sera 102 DB.

L’année 2018 recommence par le traditionnel roulage de printemps sur le circuit de Pouilly-en-Auxois, à confirmer pour le vendredi 23 mars. Les autres dates de nos roulages seront bientôt sur le site.

Répondre

Vous pouvez utiliser: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>