Montée historique de Broye/Autun : fin de saison en beauté pour le Bourgogne Historic Racing

Rubrique: Actus Commentaires: Pas de commentaire

Les 3 et 4 septembre, 90 voitures ont participé à la quatrième et dernière montée 2016 du Bourgogne Historique Racing. Des plateaux variés, une organisation bien rodée et efficace, le tout dans le respect de la réglementation de la FFVE ont contribué au succès de cette « résurrection » de la course de Broye.

Broye revivait sa fameuse course de côte créée par « ‘Fafa »’ Bouriot, agent Saab à Autun dans les années soixante-dix, mais qui a aussi participé à de nombreux rallyes africains tels que le Bandana, le Maoc, Abidjan Nice etc. Cette course, qui comptait pour le Championnat de France de la montagne, a vu la participation de notre Johnny Haliday national — ça, c’est pour le people —, mais aussi de tous les grands de la montagne.

En 2016, tout commence le samedi sur le terrain de foot, au centre du bourg. Passage par la case « administrative » de Françoise, exposition des voitures. Le soir, autour des grillades du comité des fêtes et du club de foot ou de la buvette, les conversations vont bon train, les copains se retrouvent.

Photos et ambiance

 

WEB-buvette-stade

 

 

WEB---Dauphine

Belle Dauphine proto à moteur central.

WEB-R-12-g-Dauphine

Moteur et train roulant de R 12 Gordini pour ce proto Dauphine.

Web-Seb-carbu

Certains en profitent pour fignoler les derniers réglages.

WEB--gueule-de-JD

Rare et très belle JIDE.

Web-Saab

Les Saab sont venues en force, fumées et échappements caractéristiques des deux temps, un temps pour l’essence un temps pour l’huile, parole d’une spécialiste !

WEB-Nascar

Broye in USA ? Une impressionnante Pontiac Nascar V 8.

 

WEB--int-V-8

Intérieur de la Nascar, les suspensions sont remises en configuration circuits européens bien différents des ovales américains, terrains de jeu habituels de ce monstre.

 

WEB-Bug

Mélange des genres avec la Bugatti de Denis Blaniot, venue et repartie par la route, c’est ça les montées historiques !

 

Installation dans les parcs concurrents proches du départ –  certains considèrent les montées historiques comme des amusements de personnes qui jouent aux coureurs. Peut-être, mais c’est surtout l’occasion de faire rouler en toute sécurité des voitures, qui faute d’épreuves ou de règlements adaptés, resteraient sur cales dans les garages. Les montées historiques c’est aussi — et encore — la liberté de construire/restaurer des voitures interdites de rouler ailleurs. C’est aussi l’occasion d’animer des villages parfois endormis.

Cinq montées promises, cinq montées exécutées sans incident ! Le parcours de 4,3 km est très agréable, le revêtement pas trop dégradé, même pour les protos à suspension type « bout de bois ». La région jolie. La journée est placée sous la haute protection de la gendarmerie, qui veille soigneusement à ce que la réglementation soit bien respectée.

 

WEB-lever-soleil

Petit jour bucolique sur le parc concurrent.

 

WEB-Café

Comme toujours, avec le BHR, le café-croissant est prévu.

 

WEB--Saab-gonflage

Très rare Saab Quantum, monoplace à moteur deux-temps. Et les moteurs deux-temps ça se gonfle facilement comme le disent les Shadoks.

 

WEB--Christophe-egel

Christophe Egel, le pilote de la Saab Quantum a même sorti le casque d’époque, allez on met en route. Promis nous consacrerons un article à la Quantum.

 

WEB---Saab-fumée

Le démarrage… ça tousse, ça pète, ça fume, ça miaule… Il vaut mieux éviter de se mettre derrière en prégrille (expérience vécue !)

 

WEB-Start-pilot

Pour les mécaniques, comme pour certains hommes, les démarrages sont laborieux.

 

WEB-Abarth-Pon

La magnifique Abarth de Michel Pont, sortie du Musée de Savigny-les-Beaune, revenue sur les terres de ses exploits. Maintenant, c’est Christophe, le fils, qui tient le volant.

 

WEB----NSU

La barquette NSU de Serge Martin.

 

WEB-NSU-Martin

Moteur NSU TT en porte à faux arrière, refroidi par air. à l’époque, une déviation d’air envoyait une partie de la soufflerie dans les carburateurs, créant une suralimentation.

WEB-Tabl-NSU

WEB-chassis-NSU

Principe de construction : on part du plancher et des suspensions d’une NSU TT, on ajoute un bâti tubulaire et une carrosserie polyester et contreplaqué.

WEB-NSU-plaque

La carte d’identité de la barquette NSU Martin, pourquoi N° 2 ? Tout simplement parce que c’est une reconstruction de l’originale, bête de slalom de l’époque. Malheureusement, un piston n’a pas supporté la remise en route, ce qui n’a pas enlevé le sourire de son propriétaire/constructeur.

 

Cuynet

Autre barquette NSU, celle de Cuynet un habitué des montées historiques.

 

WEB-Toralba

La Toralba de Patrick Egel, membre du Spirit Racer.

 

WEB--GT-40

Réplique de GT 40 du président du Spirit Racer Club. On n’ose pas s’en vanter, mais il y avait tout de même dix pilotes amis du Spirit Racer Club au départ !  Pour la GT 40, après Le Mans Classic c’est la côte de Broye, venue par la route, quatre heures au total. Seul problème :  trouver de l’essence un dimanche matin !

 

WEB--Geri

Geri Simca et Martini redescendent ensemble pour le plus grand plaisir des spectateurs.

 

WEB Merlin

La Merlin du Team Egel, la boite avait lâché à la montée de Sainte-Hélène. Ce n’est plus qu’un mauvais souvenir.

 

WEB--CG

Bien mignonne la CG !

 

BMONTEEBROYE4SEPT22

Pour le plaisir, la JIDE d’Éric.

 

WEB-V-8-US

Redescente de la V8 Nascar… waouh, le bruit du V 8 ! et ne dites pas que ça ne prend pas de tours.

 

P1300619

 

mono egel

Encore une monoplace de « l’équipe Egel », pas moins de six voitures au départ pour le Morvandiau.

 

WEB--Seb-martini

Un Spirit Racer Club, Seb et sa Martini.

 

Belorgey

Seven de François Belorgey, organisateur du Tour de Bourgogne en octobre avec l’ASA Beaune.

 

WEB--M-20

Celui-là aussi c’est un Spirit Racer Club, et il a passé une merveilleuse journée !

 

WEB-Cresus

Ben où est mon maitre ?

 

WEB--DH

Crésus, ne cherche pas, ton maitre joue avec son Racer !

 

WEB-ERA-Charles

La Formule Ford de Charles… encore un pilote du Spirit Racer Club.

 

WEB--Fafa-et-mecano

Fafa Buriot et Madame, en compagnie de la Goupille, meccano bien connu, relisent le journal du 19 mai 1968 édition spéciale course de Côte de Broye.

 

 

WEB-Hubert-

Hubert Pretin peut être satisfait. Son pari de quatre montées organisées par la BHR en 2016 est tenu. Hubert quel programme pour 2017 ?

Photos Guyecar, F. Belorgey, Facebook du BHR.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Répondre

Vous pouvez utiliser: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>