Elva MK 7 : aérodynamisme ne rime pas forcément avec esthétique !

Rubrique: Barquettes sportpourquoi pas Commentaires: Pas de commentaire

Au terme de recherches aérodynamiques, la carrosserie d’une barquette Elva Porsche subit une transformation radicale.

Nous sommes en 1969. Influencés par la lecture de rapports de la NASA, Ike Eichelberger et Bob Duck décident de modifier l’aérodynamisme et la portance d’une Elva M K 7, animée par un Porsche 904.

 

L’Elva MK 7, une barquette efficace et rapide qui, cela ne gâche rien, est jolie.

Résultat après modifications ! Pour le moins surprenant !

Toute la partie arrière de la carrosserie forme un énorme aileron articulé après les roues avant. L’angle d’inclinaison peut varier de 7 à 20°. Comment était-il commandé, réglages à l’arrêt ou en roulant, mystère ?

 

Pendant que les étudiants discutent et se désaltèrent, la carrosserie est en position basse.

 

 

 

Position haute, le règlement autorise-t-il ce genre d’aileron ? Aussi surprenante qu’elle puisse être, cette modification « tient la route » ! Ce système permet d’ajuster facilement la carrosserie aux différents circuits, mais des recherches sur l’esthétique ne seraient pas superflues.

 

L’Elva participe à quelques courses, sans problèmes, mais on ne trouve pas de traces de ses classements. Ce qui est certain, c’est que la carrosserie est démontée et que l’Elva retrouve sa belle silhouette d’origine et continue toujours de courir en Historique aux USA.

Répondre

Vous pouvez utiliser: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.