Rubrique Monoplaces

Mercedes W 196 : la formule 1 de Fangio

Rubrique: Monoplaces Commentaires: Pas de commentaire

L’année 1954 marque le retour de Mercedes en GP de F 1 ; le département course est dirigé par Rudolf Uhlenhaut et Alfred Neubauer. Les pilotes, Juan Manuel Fangio, Karl Kling et Hanss Herman sont rapidement rejoints par Strirling Moss.

Lire la suite

Cisitalia 360 : du rêve au musée sans passer par la piste !

Rubrique: Monoplaces Commentaires: Un commentaire

À l’occasion des 70 ans de compétition chez Porsche, on se penche sur l’histoire des Porsche avant… Porsche, avec l’aventure Cisitalia. En 1947, Pierro Dusio, satisfait des performances de la petite monoplace Cisitalia D 46, décide de passer la vitesse supérieure. Pour espérer battre les redoutables Alfa, une voiture plus puissante est indispensable !

Lire la suite

Maserati 250 F : il più bella

Rubrique: Monoplaces Commentaires: Pas de commentaire

La Maserati 250 F est l’une des monoplaces qui marqua la F 1 des années cinquante. Juan-Manuel Fangio remporta le Championnat du monde en 1957 à son volant et, comme elle était commercialisée, de nombreux pilotes indépendants qui l’achetèrent obtinrent d’excellents résultats.

Lire la suite

Cisitalia D 46 : le charme d’une classique

Rubrique: Les RacerMonoplaces Commentaires: Pas de commentaire

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, un industriel italien Piero Dusio, ancien pilote amateur, a l’idée de construire en petite série  une monoplace monotype.

Lire la suite

Gordini T 15 : une voiture polymorphe

Rubrique: Barquettes sportMonoplaces Commentaires: Pas de commentaire

La T 15 fait suite à la T 11 (voir le dossier Gordini T 11) ; le principe de construction et la silhouette de la monoplace se ressemblent beaucoup. Une version course monoplace ou sport biplace est construite sur le même ensemble châssis/suspension/moteur, c’est l’avantage des châssis type échelle.

Lire la suite

Peugeot GP1914 : l’invincible !

Rubrique: Les années follesLes RacerMonoplaces Commentaires: Un commentaire

Double arbre à cames en tête commandé par couple conique, culasse hémisphérique, distribution desmodromique, vilebrequin sur roulements, carter sec : description classique d’un moteur de compétition moderne ? Eh bien non, c’est celle d’un moteur construit en 1912 !

Lire la suite

Jicey : la construction automobile comme preuve de savoir-faire

Rubrique: Monoplaces Commentaires: Un commentaire

Pour les mécaniciens aux mains dans le cambouis, Jicey est synonyme de joints, non pas ceux qui se fument, mais les fameux joints de culasse. Mais c’est aussi bien plus que cela !

Lire la suite

Matra F 3 : une voiture de légendes

Rubrique: Monoplaces Commentaires: Pas de commentaire

Le début de la légende Matra : Matra ou Mécanique Aviation TRAction, marchand d’armes spécialiste des missiles « récupère » les automobiles Bonnet et son service course. Jean-Luc Lagardère, le directeur, décide d’investir dans le sport automobile qui, à cette époque, a le vent en poupe. En 1964, c’est la création de Matra sport, vitrine de l’entreprise qui veut faire oublier son image de marchand de canons.

Lire la suite

Quand la construction automobile fait feu de tout bois !

Rubrique: Les GTMonoplacespourquoi pas Commentaires: Un commentaire

Entre le bois et l’automobile, c’est une vieille histoire amour, depuis les premières voitures, qui n’étaient que des charrettes en bois plus ou moins motorisées. Dans le domaine de la voiture de course, le bois, ou plutôt le contreplaqué a aussi ses partisans. L’amélioration des colles et la sélection des bois associée aux expériences de construction aériennes pendant la Deuxième Guerre mondiale, en particulier pour la construction du fameux bombardier Mosquito, ont permis la fabrication de voitures performantes.

Lire la suite

Les Lotus de formule Junior 1960/1963 : polyvalentes !

Rubrique: Formule juniorLes RacerMonoplaces Commentaires: Un commentaire

Colin Chapman qui, jusqu’ici, n’avait construit que des voitures à moteur avant décide de passer au moteur arrière pour ses formules juniors. Héritage des Racers 500 à moteur de moto, le moteur arrière permet un gain de poids, une simplification de montage.  Comme le pilote est assis très bas et incliné, le maitre couple est diminué et le centre de gravité baissé au maximum. Ces voitures préfigurent les F1 modernes .

Lire la suite