Archives mensuelles avril 2019

Roulage Spirit Racer le vendredi 3 mai

Rubrique: Actus Commentaires: Pas de commentaire

Ce sera le plaisir de se retrouver entre copains, de dépoussiérer les autos (et les pilotes) ou de faire les premiers tours de roue avec les nouvelles (autos) ! Rassurez-vous, rien ne change ! Comme à l’accoutumée, l’équipe du Spirt Racer n’organise rien ; chacun vient quand il veut et roule comme il en a envie. Lors de ces journées roulage, nous aimons partager un repas tiré du sac. Penser aux tables et aux chaises. En cas de mauvais temps (jamais en Bourgogne), Claude met à disposition son camion. Nous disposons aussi d’un ou deux barnums à monter et… démonter !

Nous sommes en circuit open, pas exclusif et partagerons peut-être la piste avec d’autres voitures et motos...

Lire la suite

Matra F 3 : une voiture de légendes

Rubrique: Monoplaces Commentaires: Pas de commentaire

Le début de la légende Matra : Matra ou Mécanique Aviation TRAction, marchand d’armes spécialiste des missiles « récupère » les automobiles Bonnet et son service course. Jean-Luc Lagardère, le directeur, décide d’investir dans le sport automobile qui, à cette époque, a le vent en poupe. En 1964, c’est la création de Matra sport, vitrine de l’entreprise qui veut faire oublier son image de marchand de canons.

Lire la suite

Coccinelle bimoteur : la bête à Ricardo Divila

Rubrique: Bases Cox Commentaires: Un commentaire

Appelée aussi Fiti Volks, elle a été construite en 1969 par Ricardo Divila, sur la base d’une Cox de 67. Les plans, crayonnés sur des serviettes en papier au restaurant, sont ensuite tracés à la craie, directement sur le sol de l’atelier. Quant à la voiture, elle est construite en deux semaines.

Lire la suite

Salon rétro Dijon : oublier la première impression et ne pas bouder son plaisir

Rubrique: Actus Commentaires: Pas de commentaire

Entrée bien triste, éclairage terne, moquettes fatiguées et sono de quai de gare des années cinquante, suppression du parking réservé aux voitures de collection… l’entrée au salon de Dijon laisse craindre le pire ! Mais collectionneurs enthousiastes et clubs dynamiques font vite oublier ces impressions négatives. Plateau riche et varié, 120 exposants, 400 véhicules : de quoi satisfaire les goûts des 16 000 visiteurs. Quant aux « Spirits », la part importante réservée à la compétition les a comblés. Et, cerise sur le capot, ce salon où beaucoup se connaissent est aussi l’occasion de rencontres et de retrouvailles entre passionnés.

Lire la suite